BLATTES CAFARDS

      

METHODES DE LUTTES

Les gels appâts

De nombreux gels appâts existent mais ils n'ont pas tous la même efficacité.

L'application est discrète, ne demande pas d'interruption de travail ou d'évacuation des locaux, pas de précautions spécifiques telles que vider les armoires.
Ces substances, sous forme de gel alimentaire s'appliquent avec un pistolet seringue.
Les micros gouttent, judicieusement disposées, permettent rapidement de contaminer la colonie.

Après avoir consommé le gel, les excréments de la blatte sont infestés et ingérés par ses congénères (coprographie). La blatte contaminée meure rapidement, et va se faire dévorer par ses congénères les infectant de la substance active, créant ainsi une réaction en chaîne, qui aboutira rapidement à la destruction totale de la colonie.
Le gel à une action rémanente de quelques semaines à 6 mois selon le type de gel employé et l’environnement, assurant ainsi une protection contre les ré infestations éventuelles.

ATTENTION : pour une efficacité optimum, il est préférable de traiter l'ensemble des locaux infestés.

Toutefois en cas de forte infestation, la combinaison de plusieurs mode de traitements est souhaitable (pulvérisation d'un insecticide rémanent à action choc avec régulateur de croissance puis application de gel quelques jours plus tard)

Le piégeage

Le piégeage est un moyen efficace de réduire les populations de blattes, en particulier lorsqu'ils sont utilisés avec des mesures de prévention et des traitements insecticide.
Il peut également permettre de déterminer les zones d'infestation et le degré d’infestation, de surveiller l'efficacité des traitements insecticides, et de détecter le commencement d'une infestation blattes. Plusieurs types de pièges peuvent être achetés.

La plupart sont de la taille d'une grande boite d'allumettes, ouverte aux deux extrémités, et la surface couverte d'un adhésif très collant et à libération lente d'un attractif alimentaire. La blatte détecte l'odeur de la nourriture, entre dans le piège, et se colle sur la zone engluée.

Si aucun cafard n'est pris dans un piège après deux nuits, changer son emplacement.
Un piège peut capturer de nombreuses blattes. Le nombre de pièges requis pour un bâtiment varient selon le type de blattes présentes, du degré d'infestation et la localisation de l'infestation.
Les pièges sont peu coûteux, facile à utiliser, jetables, et ne contiennent aucun insecticide toxique.